Les 20 ans d’Appetite For Destruction

Encore un post sur les Guns n’ Roses. Il faut dire que cet été 2007 marque le vingtième (oui, vingt ans !) anniversaire de la sortie dans les bacs du plus grand album de rock n’ roll au monde : Appetite For Destruction. Vous l’aurez compris, cet article vous est livré en toute subjectivité !

Shocking !

L’album a fait scandale pour diverses raison, à commencer par le design de la première pochette (reproduit ci-contre), oeuvre du peintre Robert Williams et qui rapporte une scène de viol. Cette couverture sera très vite remplacée par la mythique croix aux têtes de morts, l’image décriée demeurant toutefois à l’intérieur du livret du CD. L’autre scandale vient des paroles, souvent très explicites puisqu’il y est essentiellement question de sexe, de drogue et de rébellion en toute sorte. Notez qu’un réel orgasme féminin clôt l’album, en plein Rocket Queen. Cela ne fait alors qu’ajouter au côté sulfureux du groupe.

Le concert évènement

Il y a quelques jours, Steven Adler (le batteur des Guns à l’époque déjantée d’Appetite) a réuni ses anciens amis pour un boeuf exceptionnel dans un club de Los Angeles. Axl Rose s’est fait porter absent, sans surprise, mais tous les autres membres originels du groupe ainsi que Gilby Clarke sont venu faire un saut. Duff McKagan et Izzy Stradlin ont participé au concert mais Slash s’est refusé à prendre la guitare, ne fut-ce que pour un titre. Quoi qu’il en soit, ce concert évènement a ravi les fans présent et à créé un formidable buzz sur le Web.

Le livre qui déchire !

Un bon anniversaire ne serait évidemment pas digne de ce nom sans cadeau, or celui-ci se présente sous la forme d’un livre de plus de 300 pages, riche d’un millier de photos, la plupart inédites. Cet énième bouquin sur Guns n’ Roses n’est pourtant pas anodin car, sous prétexte de nous présenter le making of d’Appetite For Destruction, Reckless Road nous plonge surtout dans la naissance du combo le plus célèbre de Los Angeles . Vous pouvez bien évidemment commander votre exemplaire en ligne.

Playlist : tout !

Allez, on se fait plaisir avec Welcome To The Jungle, Paradise City et Sweet Child O’Mine :

À lire absolument

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn