Quand Jean-Jacques Goldman chantait en anglais…

Le fait que Jean-Jacques Goldman chante en français est un accident. Adolescent il a en effet été bercé et largement influencé par des artistes anglo-saxons comme Bob Dylan, Aretha Franklin, Pink Floyd ou encore Status Quo. Jusqu’au jour où il entend… Léo Ferré ! Conséquence de ces influences, le jeune Jean-Jacques ne chante qu’en anglais, que ce soit avec les Red Mountain Gospellers, Phalanster ou évidemment Taï Phong. D’ailleurs le premier tube du chanteur avec Taï Phong (Sister Jane, été 1975) est dans la langue de Shakespeare.

Long is the road…

Le milieu des années 70 est une période de transition pour JJG. Il s’essaie alors en français en solo, encouragé par l’essor d’une nouvelle génération de chanteurs (Le Forestier, Souchon, Cabrel…) et sort trois 45 tours en parallèle à son rôle au sein de Taï Phong. Après avoir quitté le groupe, il entreprendra la carrière que tout le monde connait, exclusivement en Français.

Pourtant, et c’est tout le sujet de ce billet, il va sortir plusieurs 45 tours de ses succès en version anglaise, distribués exclusivement à l’étranger (en Allemagne et en Espagne notamment) sans grand succès, comme Il suffira d’un signe (qui devient Just a Little Sign), Envole-moi (Love Me Away) et Americain (USA).

Seulement voilà, Jean-Jacques Goldman n’a alors ni l’ambition ni surtout le temps de se tourner vers une hypothétique carrière internationale et ces titres font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs (ils tournent régulièrement sur eBay) et des fans du chanteur.

Je ne vous le cache pas, moi j’adore ces versions, qui n’ont vraiment rien à envier aux originales, surtout Love Me Away ! Pas sûr que le chanteur en garde un souvenir impérissable, mais ces enregistrements demeurent sans faire tache dans sa discographie.

Il faut savoir que Jean-Jacques Goldman a enregistré d’autres titres en anglais et/ou en espagnol (où Comme toi devient Como tu…). D’autre part, de nombreuses reprises en anglais ou en néerlandais ont été réalisé par des artistes étrangers, avec plus ou moins de succès. Pour l’anecdote il est amusant de noter que son plus grand succès est finalement un duo franco-anglais : Je te donne.

Pour des raisons évidentes de droits je n’ai mis ici que des extraits de 30″ de ces trois titres…

Love Me Away

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

USA

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Just a Little Sign

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Rappels…

>>> Chronique inédite…

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn