Charlie Runkle ou l’apologie de l’antihéros décadent

Qu’on se le dise, Evan Handler est un génie ! Dans la saison 4 de Californication (encore inédite en France mais diffusée cet hiver aux États-Unis), celui qui interprète Charlie Runkle vole carrément la vedette à David Duchovny dans le rôle du loser magnifique et obsédé sexuel. Rien que cette saison, le brave Charlie se fait prendre en flagrant délit de branlette devant un film porno, file aux urgences après s’être malencontreusement coupé les parties intimes, se fait bruler le torse à l’allume-cigare, se fait poignarder la main et tue un singe en pleine copulation ! D’un autre côté, notre homme n’a sans doute jamais couché avec autant de filles que depuis qu’il est séparé de sa femme Marcy.

A 50 ans, Evan Handler jongle depuis une trentaine d’années entre théâtre, cinéma et télévision. Comme beaucoup, je l’ai découvert dans Sex & the City, une série dont je suis archi fan. Son personnage, Harry Goldenblatt, est un homme relativement discret, mari amoureux et fidèle. Tout le contraire de Charlie Runkle ! En plus de faire l’acteur, il écrit aussi des livres et blogue même pour le Huffington Post.

À lire absolument

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.