Pour que TF1 lâche les droits de la F1 !

Dimanche prochain, TF1 va partiellement diffuser le GP du Canada. La chaine va en effet nous proposer de vivre en direct le départ (à 19h pétantes) et la première heure de course (moins évidemment 15 à 20% de publicités) avant de couper la retransmission un peu avant 20h pour laisser la place au JT de Claire Chazal. Dans sa grande mansuétude, TF1 nous proposera quand même l’arrivée de la course, coincée entre la fin du journal et Taxi 2. Quant à ceux qui ne voudraient pas en manquer une miette, qu’ils zappent sur Eurosport, où il pourront continuer à suivre la course durant cet interlude sur TF1. Manque de tact ? Non, énième scandale.

La F1 n’est pas une priorité pour TF1

Le GP du Canada et TF1, c’est malheureusement une longue histoire de désamour. Il faut dire qu’au calendrier ce Grand Prix tombe régulièrement en pleine soirée électorale. C’est d’ailleurs ainsi que TF1 a loupé (en direct) l’unique victoire en F1 du pauvre Jean Alési en 1995, l’antenne étant alors consacrée aux élections municipales. Mais même lorsqu’il n’interfère pas avec une quelconque élection, l’horaire de la course dérange. Pas question donc de repousser le sacro-saint JT de Claire Chazal, même de quelques minutes.

Je ne connais personnellement aucune autre discipline ainsi maltraitée par les chaines françaises. Qui aurait l’idée de couper 20 ou 25 minutes d’une mi-temps de foot ou de rugby ? Je ne m’attarderai évidemment pas sur F1 à la une, une émission creuse et dénuée d’intérêt sinon servir la soupe aux annonceurs (lorsqu’elle est diffusée, c’est à dire uniquement lors des GP européens) et qui concentre à elle-seule tout le mépris et l’amateurisme de la chaine face au grand cirque de la F1. Arrêtons le massacre !

Le brûlot que j’ai publié, avec un certain succès, il y a quelques semaines (TF1 et la F1 : 20 ans (et plus) de souffrance) est donc plus que jamais d’actualité. Je vais être direct : si TF1 ne veut pas renouveler ses droits pour la F1 pour les saisons à venir, et bien qu’elle laisse tomber l’affaire ! On ne pourra de toute façon pas tomber plus bas.

Qui pour succéder à TF1 ?

Et n’allez pas penser que je m’acharne. D’abord ma voix n’a que peu de poids, sinon aucun. Toutefois, quel fan digne de ce nom peut aujourd’hui s’accommoder du mode de diffusion du championnat du monde et des commentaires proposés par TF1 ? En 2004, à l’époque où il était encore possible de suivre en direct les courses sur les chaines étrangères via sa Freebox, j’avais le bonheur de zapper régulièrement (avant/après la course et pendant la pub) sur RTL. Et là j’ai enfin pu voir ce que c’était que le professionnalisme et le respect des téléspectateurs. Si les Allemands y parviennent, pourquoi pas une chaine française ?

Reste la question qui tue : qui pour succéder à TF1 ? Avec bien évidemment le risque que ce soit pire. Concernant les commentaires c’est possible mais ça n’est vraiment pas le plus important. Ce qu’il faut préserver au mieux, c’est la diffusion en direct, en intégralité, et de manière équitable et optimisée (avec au moins un magazine dédié et une pléiade d’intervenants) de toutes les manches du championnat du monde. Nul doute que si TF1 lâche la F1, plusieurs chaines se mettront sur le coup avec en plus un prix certainement revu à la baisse. Affaire, je l’espère, à suivre.

Comme beaucoup je ne regarderai donc pas dimanche le Grand Prix du Canada sur TF1, ni même sur Eurosport, mais bel et bien via Internet où il sera extrêmement simple et rapide de trouver un « live streaming » de qualité. A bon entendeur…

N’hésitez pas à placer en commentaire vos propres suggestions quant à un traitement digne de la F1 à la télévision, des fois que des pontes de TF1 nous lisent (rire jaune).

À lire absolument

Depuis, les choses ont (bien) évolué…

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn