Tout sur Free Mobile

J’ai fait partie, mardi matin, des quelques 300 journalistes invités au siège social d’Iliad pour la conférence de presse de présentation de l’offre Free Mobile, menée de mains de maître par inénarrable Xavier Niel. Extrêmement agressif envers ses concurrents historiques (Orange, SFR et Bouygues Telecom pour ne pas les nommer…), il a présenter une offre ultra-compétitive qui a semé un certains chaos toute la journée,aussi bien sur les hotlines des différents opérateurs que sur sa page nouvellement créée pour souscrire à cette offre et saturée toute la journée.

« On vous presse comme des citrons »

Xavier Niel parle de Free Mobile comme de « l’offre idéale de marché », simplifiée, sans engagement, proposant des appels illimités en France et vers une quarantaine de destinations à travers le monde, un accès à internet pour un usage raisonnable de 3Go par mois, le tout à un prix encore jamais vu. Il fustige par la même occasion la concurrence : « Il y en a marre que l’on vous embrouille ! Chez Free, les conditions de vente, c’est une page, des offres lisibles et simples […] Marre de payer les prix les plus élevés d’Europe […] On vous presse comme des citrons. » Et de conclure : « Si votre facture est supérieure à 19,99€, vous êtes des pigeons. »

Pour faire simple, cela donne deux forfaits que tout oppose :

Forfait tout illimité à 19,99 euros (15,99 euros pour les abonnés Freebox)

  • des appels illimités vers la France et 40 destinations à travers le monde;
  • les SMS et les MMS illimités;
  • un accès à l’internet mobile avec un fair-use de 3Go (très largement suffisant pour un usage quotidien et intensif).

Forfait 1H à 2 euros (gratuit pour les abonnés Freebox)

  • une heure de communication en France;
  • 60 SMS.

Attention, ces tarifs ne comprennent pas les téléphones. Ceux-ci sont proposés à l’achat séparément, avec diverses facilités de paiement étalées sur 12, 24 ou 36 mois. Parmi les modèles déjà proposés, citons les Samsung Galaxy Ace et S2 et le Huawei U8350, en attendant prochainement le BlackBerry Curve 3G et les iPhone 4 et 4S !

Toutes ces offres sont réservées aux trois millions premiers abonnés. Ensuite, deux scénarios sont possibles : une hausse des tarifs, sauf précisément pour ces abonnés de la première heure, ou alors une baisse généralisée pour tout le monde.

Xavier Niel peut boire du petit lait, il a réussi son coup. A l’heure qu’il est, une immense majorité de Français est au courant de cette nouvelle offre et s’interroge sur l’intérêt de changer ou non d’opérateur. En ce qui me concerne, je vais basculer d’un forfait à 35 euros pour 2 heures de communication et un surf mobile limité à 500Mo à du tout illimité à 15,99 euros. Et vous ?

Petite anecdote pour finir : Free a fait cadeaux à tous les journalistes présents d’un forfait « light » à 2 euros , symbolisé par une (véritable) pièce dissimulée dans une enveloppe placée sous chaque siège de l’assistance !

À lire absolument

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn