Dizzy Reed : « Je ne suis pas là pour vendre des assurances ou des hamburgers, je vis, respire et transpire le rock n’ roll »

J’ai eu la chance, le bonheur et l’honneur d’interroger Dizzy Reed, le claviériste historique des Guns n’ Roses, à l’occasion de la venue du groupe en France au mois de juin. Il en ressort un dialogue assez rock n’ roll, où il est question de bière, de substances bizarres et de fille topless.

Extrait : « …J’aime vraiment beaucoup la France et les Français. Je sais par exemple que lorsque je me fais engueuler par un taxi à Paris, tout ça parce que je suis Américain, c’est simplement de l’amour. Je n’ai en fait que des bons souvenirs avec la France, un pays d’une beauté à couper le souffle. La dernière fois que je suis venu à Paris, je me suis amusé à prendre une photo amusante dans un parc, sur laquelle une statue donnait l’impression de pisser sur la tour Eiffel, ça m’a beaucoup fait rire. Seulement, je n’avais pas vu cette fille qui bronzait les seins nus juste devant moi, et son petit ami s’est mis à me crier dessus en me traitant de pervers. J’en profite donc pour m’excuser auprès de ce couple… »

À lire absolument…

© photo : Matthew Field

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn