Les alternatives gratuites à la F1 sur Canal+

… ou comment suivre en direct les Grand Prix et les analyses des meilleurs spécialistes de la discipline durant toute l’année sans passer par les cases Canal+ et Canal+ Sport.

Après l’euphorie de l’annonce de la perte des droits de la F1 par TF1 au profit de Canal+, place à la déception face à un dispositif finalement identique à celui proposé jusqu’à présent par TF1/Eurosport (retransmission de l’intégralité des essais, prise d’antenne 45 minutes avant le départ, magazine et debriefing) avec à l’antenne les mêmes têtes connues ou presque (Thomas Sénécal, Margot Laffite, Jean-Louis Moncet, Franck Montagny, Alain Prost…), le tout il est vrai sans coupures pubs mais pour près de 40€ par mois. On prend les mêmes et on recommence !

En cette veille de GP d’Australie, les passionnés ont donc a priori le choix entre trois options : s’abonner à Canal Plus pour profiter de l’offre F1 du groupe, chercher sur Internet des programmes alternatifs ou bien alors se résoudre, la mort dans l’âme, à ne plus suivre en direct le championnat du monde. Je vous invite à découvrir les quelques solutions, gratuites, qui s’ouvrent malgré tout à eux, à vous, à moi.

1) Les week-ends de course

Sur Canal Plus, c’est le duo de grandes gueules Julien Fébreau et Jacques Villeneuve qui sera donc au micro pour faire vivre en direct l’ensemble des essais et l’intégralité des courses de cette saison 2013. La prise d’antenne se fera entre 3à et 45 minutes avant le départ, selon les courses, avec sur la grilles les envoyés spéciaux de la chaine Franck Montagny et Laurie Delhostal.

Ceux qui ne souhaitent pas adhérer à cette offre ont plusieurs alternatives. D’abord, les frontaliers avec la Belgique vont pouvoir profiter des programmes de la RTBF. Ceux qui vivent près de l’Allemagne ou de la Suisse pourront quant à eux se rabattre respectivement sur RTL et la RTS. Pour les autres, c’est à dire l’immense majorité de la population, la situation est beaucoup plus critique. Ainsi, les chaines diffusées via les box et retransmettant en direct les Grand Prix (la RAI, RTL, etc.) proposent toutes un écran noir, pour des questions évidentes de droits. Ce n’est en revanche pas forcément le cas via le satellite, pour ceux qui disposeraient d’une parabole chez eux.

Reste enfin la solution controversée du streaming. Cela revient en effet à faire fi des droits de retransmission et à accepter une qualité d’image au rabais. Le principe consiste à se connecter sur une plateforme qui met en ligne et en direct toute une série de liens vers des flux vidéo en provenance de chaines retransmettant les courses. Ces contenus sont mis en ligne de manière illégale par certains internautes, mais accessibles à tout un chacun d’un simple clic.

Vous ne trouverez évidemment ici aucun lien vers ce type de plateforme, celles-ci étant de toute manière très facilement accessibles via les moteurs de recherche généralistes et les réseaux sociaux, surtout à quelques minute du départ des courses. L’avantage du streaming, c’est bien évidemment d’avoir accès à une multitude de liens et, dans le meilleur des cas, de pouvoir même choisir sa chaine et la langue qui va avec. Son grand défaut, c’est bien évidemment de proposer une qualité d’image et de flux relativement moyenne et aléatoire, souvent même instable.

Liens utiles :

  • Via Google et les réseaux sociaux…

2) Le debriefing

L’émission Formula One, proposé les dimanche soirs de course, proposera une sorte de débriefing du Grand Prix animé par Thomas Thouroude, en compagnie notamment de Margot Laffite (sic), de Jean-Louis Moncet (oups !) et, régulièrement, d’Alain Prost. Le concept, éculé, est donc le même que celui de Dimanche F1 (déjà animé par Margot Laffite).

Sur le Web, de nombreux podcasts consacrés à la F1, permettent de revenir en analyses, sur les week-ends de course. Peu sont à la fois agréables à regarder et réellement instructifs. Deux trouvent grâce à mes yeux et mettent en scène deux duos extrêmement crédibles et sans langues de bois. Il s’agit des debriefing de MotorsTV, avec Jean-Luc Roy et Laurent-Frédéric Bollée, et de F1i, avec Pierre Van Vliet et Ziv Knoll.

Liens utiles :

3) Le magazine hebdomadaire

Le mercredi, Canal+ proposera Les spécialistes F1, une flopée de consultants et de « spécialistes » assis autour d’une table et qui blablateront des dernières évolutions du championnat. Il va sans dire que ce type de programme est tout à fait dispensable, surtout que le Web regorge de podcasts bien plus enrichissants.

Selon moi, un programme est largement au-dessus du lot. Il s’agit de The Racer’s Edge, le tout nouveau projet de Peter Windsor, en association avec le magazine F1 Racing. Il prend la forme d’une émission hebdomadaire, diffusée via YouTube, durant laquelle le journaliste se livre à ses analyses, toujours particulièrement justes et pertinentes, en compagnie d’invités aussi prestigieux qu’aptes à réagir à chaud à l’actualité du moment. Un must !

Lien utile :

Et vous, comment allez-vous suivre la F1 cette année ?

À lire absolument…

© photo : roxeteer

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.