Pourquoi j’irai voir Turbo

Les 500 miles d’Indianapolis au cinéma : j’en ai rêvé, DreamWorks l’a fait ! Attendu sur les grands écrans français le mercredi 16 octobre, Turbo est l’histoire improbable d’un escargot qui rêve de prendre part à l’Indy 500 et ainsi devenir le gastéropode le plus rapide de la planète. Délire ! Sans la moindre hésitation, j’irai donc voir Turbo.

Il y a quelques jours, j’expliquais pour quelles raisons je n’irai pas voir Rush. Cette fois-ci je tenais donc a partager mon enthousiasme pour Turbo, un projet que je suis de près depuis l’an dernier, depuis que j’ai appris que Dreamworks planchait sur ce long métrage d’animation tournant autour des 500 Miles d’Indianapolis, la plus grande course du monde (en tout cas c’est mon avis). Les premières images mises alors en ligne donnaient déjà l’eau à la bouche. La bande-annonce enfonce le clou.

Un escargot à l’Indy 500 !

Le pitch : Turbo est un escargot qui rêve de vitesse et de disputer un jour les 500 Miles d’Indianapolis, rien que ça ! A la suite d’un étrange accident, il se retrouve doté d’un formidable pouvoir d’accélération et se lance dans la course, faces aux plus grands champions du moment. Avec toute son équipe de potes et aidé de quelques sponsors, il prend part à la course la plus rapide du monde.

Un humour qui carbure

Ce scénario improbable, combiné au talent des animateurs de DreamWorks donne un spectacle tout public réjouissant, mêlant aventure, humour, course automobile et respect de la tradition. A la différence de Cars qui faisait vivre et parler des voitures (sic), ici les moteurs rugissent et ce sont les escargots qui se la racontent entre eux. Les scènes de course ont l’air formidablement retranscrites et réellement impressionnantes de réalisme. J’ai donc hâte de voir ça sur grand écran et d’aller rigoler, en famille, devant les aventure de ce drôle d’escargot et de toute sa clique.

J’irai voir Turbo parce que la fiction vient ici se greffer au mythe de l’Indy 500 avec réalisme, respect et autodérision, le tout en parfaite collaboration avec les instances de l’IndyCar et ses pilotes vedettes. Puisse ce film faire découvrir et aimer aux Français cet événement fantastique qu’est l’Indy 500. Vœux pieu mais sait-on jamais… Petit clin d’oeil pour finit : Turbo porte sur sa coque le numéro 5, ce qui ne peut évidemment pas non plus me laisser insensible !

Turbo bientôt à la TV

Aux dernières nouvelle, le film (qui a généré plus de 80 millions de dollars de recettes aux États-Unis) sera décliné en une série d’animation, Turbo F.A.S.T., diffusée en exclusivité sur Netflix dès la fin de cette année. Une bonne nouvelle supplémentaire pour la promotion du sport automobile auprès des plus jeunes !

Découvrez ci-dessous la bande-annonce de Turbo :

Quelques images de la présentation du film en exclusivité à Toronto, en présence de nombreux pilotes IndyCar, dont Dario Franchitti, Scott Dixon, Ed Carpenter ou encore Will Power, qui ont participé à l’élaboration du film :

Lien utile…

À lire absolument…

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn