Sebastian Vettel gagne déjà avec Ferrari : mission accomplie

L’esprit de Michael Schumacher planait assurément sur le podium du GP de Malaisie ce matin lorsqu’ont successivement retentis les hymnes allemand puis italien célébrant la première victoire de Sebastian Vettel pour Ferrari au terme d’une démonstration magistrale où la Scuderia et le quadruple champion du monde ont réussi à vaincre à la régulière Mercedes. A 27 ans, Sebastian Vettel marche plus que jamais dans les pas de son idole. Mieux encore, après seulement deux courses il a déjà gagné son pari : refaire gagner Ferrari après deux ans de disette. A ce rythme, tous les espoirs sont permis…

La vie en rouge

Avant même le début de la saison, Sebastian Vettel a conquis son équipe et bon nombre de tifosi par son enthousiasme et son professionnalisme. Au soir du GP d’Australie il pouvait être soulagé quant au potentiel de sa nouvelle machine. Après le GP de Malaisie, il peut se dire que tous est désormais ouvert et qu’il n’y a pas de raison pour répéter cet exploit de manière régulière et avec la même autorité. La Scuderia Ferrari, presque entièrement restructurée depuis un an et qui repartait de zéro en ce début d’année, revit ! A noter que Kimi Räikkonen, vraiment pas verni de son côté, confirme le potentiel de cette SF15-T qui n’a pas fini de nous épater.

C’est Fernando Alonso qui doit rire jaune, avec le début de saison catastrophique qu’il est en train de vivre. Nico Rosberg aussi, lequel regrettait à Melbourne que les Ferrari ne soient pas plus proches des Mercedes !

Pour le reste, ce chouette Grand Prix a également été l’occasion d’admirer le style des deux jeunes pilotes Toro Rosso qui, malgré leur inexpérience à ce niveau, font non seulement preuve de rapidité et d’opportunisme, mais également de grande solidité mentale. Tant Max Verstappen que Carlos Sainz Jr promettent énormément. Quand à Red Bull, un seul être vous manque et tout est dépeuplé et part en vrille si j’ose dire…

Une affiche de rêve

Certes, il convient de ne pas trop s’enflammer mais force est de reconnaitre que cette saison l’écurie Mercedes, bien que toujours favorite, dispose avec Ferrari d’un adversaire crédible. Moi qui rêvait d’un duel entre les deux plus prestigieux constructeurs automobile au monde, et par ricochet entre les deux meilleurs pilotes du plateau (Sebastian Vettel et Lewis Hamilton), me voilà comblé !

Rendez-vous dans deux semaines en Chine. Pour un nouveau duel « Mercedes vs. Ferrari » ?

Statistiques

  • 40e victoire pour Sebastien Vettel;
  • 40e pole position pour Lewis Hamilton;
  • 10e meilleur tour en course pour Nico Rosberg;
  • premiers points marqués pour Max Verstappen;
  • Max Verstappen devient le plus jeune pilote à inscrire des points à 17 ans, 5 mois et 29 jours;
  • premier Grand Prix disputé par Manor et Roberto Mehri.

À lire absolument

© photos : Ferrari

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn