Pourquoi Le réveil de la Force est le meilleur Star Wars de la saga

Alerte spoilers : si vous n’avez pas (encore) vu le film, ne lisez surtout pas ce billet qui révèle le meilleur et le pire de l’histoire de ce film extraordinaire. Sorti en France le 16 décembre 2015, Star Wars : Le réveil de la Force est le 7e volet de la saga, le 1er de la 3ème trilogie.

Le pitch : Luke Skywalker, le dernier des Jedi, a disparu depuis des années et tant par les forces obscures du Premier Ordre, qui a succédé à l’Empire, que la Résistance, menée par sa soeur Leia Organa, sont à sa recherche. Le plan menant jusqu’à lui est caché dans un droïde qui va être récupéré par Rey, une jeune pilleuse d’épaves spatiales, et Finn, un Stormtrooper déserteur. Aidés des pilotes de la Résistance et de Han Solo, ils vont affronter les troupes du redoutable Snoke, le leader suprême du Premier Ordre, secondé par Kylo Ren, digne successeur de Dark Vador.

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, j’ai pris une claque énorme en voyant ce film dont il faut bien l’avouer je n’attendais rien de spécial. Enfant, dans les années 80, j’étais fan absolu de la (première) trilogie. Quand vous tombez dedans à 7 ans, difficile d’en réchapper. Puis, l’âge aidant, la passion s’atténue un peu et fait place à de la nostalgie plus qu’autre chose, même si j’ai toujours plaisir à visionner les trois premiers films. S’ils n’ont pas forcément super bien vieillis, l’histoire et le message qu’ils véhiculent demeurent universels et magiques. Passons sur les lamentables épisodes I et II. Je restais bien sur une bonne impression avec La revanche des Sith, mais de là à attendre un chef d’oeuvre du premier Star Wars produit par Disney, il y avait de la marge. Et pourtant…

Un remake de Star Wars : Un nouvel espoir

La première chose qui saute aux yeux en regardant Star Wars : le réveil de la Force, c’est que le scénario est un quasi copié/collé de l’épisode IV : Un nouvel espoir. Je résume : un droïde (BB-8/R2-D2) chargé de délivrer un message vital aux rebelles (la Résistance/l’Alliance) se retrouve pris en charge par une personne inconnue qui maitrise sans le savoir la Force (Rey/Luke), elle-même prise sous son aile par un mentor (Han Solo/Obi-Wan Kenobi) tué par un méchant du côté ennemi (l’Empire/le Premier Ordre) caché sous un masque noir (Kylo Ren/Dark Vador) ! Sans compter la jeune héroïne faite prisonnière, les planètes détruites ou bien encore l’explosion de la base ennemie (Starkiller/l’Étoile Noire) à la fin… Au final c’est une formidable idée, en espérant évidemment que personne ne soit cryogénisé dans le prochain épisode et qu’un gros lézard ne fasse pas son apparition ensuite !

Star Wars : Le réveil de la Force reprend donc les codes du film de 1977, sans ses défauts et son côté un peu kitsch (avec le poids des ans). Du côté des nouveaux personnages, ceux-ci sont tous sauf fades (c’était ma grosse crainte), tous ayant une vraie épaisseur et une histoire personnelle forte.

« Je suis ton père » (bis)

Ce qui est surtout très fort, c’est que le film dispose déjà de sa scène culte, laquelle n’a a mon sens pas grand chose à envier (au risque d’en faire bondir certains) à celle de la révélation par Dark Vador à Luke qu’il est son père dans L’empire contre-attaque. Je fais bien évidemment référence à la confrontation entre Han Solo et l’impitoyable Kylo Ren, en réalité son fils qui a basculé du côté obscur. Cette tragédie forte en émotions se termine, une nouvelle fois, par la mort du père. Et là tu te dis « Putain, ils ont tué Han Solo ! ». Franchement, je ne l’avais pas vu venir, du tout.

Enfin je suis bien content que le personnage central de cette dernière trilogie soit Luke Skywalker (bien que quasiment absent à l’écran dans ce premier volet), le véritable « héros » de la saga. Plus anecdotique, j’ai adoré les colères de Kylo Ren ou bien encore les « expressions » de BB-8. Ma seule réserve concerne en fait le personnage de Snoke, que j’ai du mal à appréhender. Nul doute qu’on en saura plus sur lui dans l’épisode VIII.

Alors, Le réveil de la Force, meilleur épisode de la saga (pour l’instant) ? Cela reste évidemment un avis personnel. Et vous, qu’en pensez-vous ?

En attendant de pouvoir revoir le film, replongeons-nous dans sa bande-annonce officielle :

Lien utile…

À lire absolument

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn