Guns n’ Roses : le retour triomphal du plus grand groupe de rock n’ roll du monde

Ne cherchez surtout aucune objectivité ou retenue dans ce billet. L’oeuvre des Guns n’ Roses est pour ainsi dire la bande son de ma vie, aussi indispensable pour vivre que l’air que je respire, ce qui explique l’immense émotion que suscite le retour sur la même scène d’Axl Rose, Slash et Duff McKagan, chez moi comme chez des milliers (millions ?) de fans à travers le monde. Puis force est d’avouer que 23 ans après leurs derniers concerts ensemble, rien n’a changé… ou si peu : le show est énorme et les mecs assurent ! Le groupe vient tout juste de commencer une tournée, baptisée « Not in this lifetime », qui le mènera dans une vingtaine de villes des États-Unis durant l’été, après un échauffement à Las Vegas, au Coachella Festival et un passage au Mexique.

Acte I : Los Angeles

Le 1er avril (sic), le groupe a créé l’événement en donnant un concert exceptionnel, sous forme de répétition générale, au Troubadour à Los Angeles, là même où, plus jeunes et à peine connus, ils jouaient certains soirs 30 ans plus tôt. Cette soirée est à marquer d’une pierre blanche, car il s’agit d’un événement (in)espéré depuis des années par les plus anciens fans du groupe : pour la première fois depuis 1993 Axl Rose et Slash vont se retrouver à interpréter ensemble leurs plus grands tubes sur la même scène ! Accompagnés par Duff McKagan, mais sans Izzy Stradlin ni Steven Adler, c’est tout simplement l’âme du groupe qui s’apprête à renaître ce soir après des années de discordes et de projets parallèles.

Quelle que soit la raison de cette reformation (plus ou moins éphémère, l’avenir nous le dira), que ce soit pour l’appât du gain ou simplement le fun, l’événement est considérable dans la planète rock. Les autres membres du groupe sont les habitués Richard Fortus à la guitare, Frank Ferrer à la batterie et Dizzy Reed aux claviers, ce dernier étant secondé par une petite nouvelle, Melissa Reese.

Guns n’ Roses a joué ce soir là devant un parterre de VIP (Lenny KravitzJim Carrey, Nicolas Cage, Bradley Cooper, Emily Ratajkowski, etc.) et de chanceux qui ont réussis à décrocher une place (environ 200 seulement ont été vendues).

Quelques jours plus tard, le groupe  amis en ligne une vidéo officiel, une sorte de best-of du concert préfigurant ce qui attend les fans pour la tournée à venir. L’histoire est en marche !

Set-list : It’s So Easy | Mr. Brownstone | Chinese Democracy | Welcome To The Jungle | Double Talkin’ Jive (Motherfucker) | Live And Let Die | Rocket Queen | You Could Be Mine | Theme From The Godfather | Sweet Child O’ Mine | New Rose | Better | Knockin’ On Heaven’s Door | My Michelle | Nightrain | The Seeker | Paradise City

Actes II et III : Las Vegas


Une semaine plus tard, les choses sérieuses ont commencées, avec deux premiers concerts (évidemment complets) à Las-Vegas. Mais comme rien n’est jamais simple avec ce putain de groupe, Axl Rose arrive dans le Nevada un pied dans le plâtre, victime d’une mauvaise chute lors du concert au Troubadour ! Qu’à cela ne tienne, les concerts (et les suivants) auront bien lieu, le turbulent chanteur assis sur le même trône précédemment utilisé par Dave Grohl en 2015 lorsqu’il s’était fracturé la jambe. A noter l’ancien batteur de Nirvana était dans la salle. Plus de 20 ans après que les deux groupes se soient tirer la bourre par presse interposée, c’est assez cocasse et franchement bien cool, signe supplémentaire que les temps changent !

Ce qu’il y a de formidable en 2016 c’est que l’on peut vivre n’importe quel événement comme si l’on y était, grâce à Internet. J’en veux pour exemple ces deux concerts de Las Vegas, diffusés en direct via Periscope ou encore UStream et accessibles en intégralité ou découpés titre par titre sur YouTube quelques heures plus tard ! Je vous laisse donc en profiter. A fond !

La scénographie est impressionnante, le son excellent, la voix d’Axl Rose parfaite (et ce n’est certainement pas facile de chanter de la sorte assis…), Slash assure un max tirant carrément vers le haut les morceaux extraits de Chinese Democracy et Duff McKagan fait parfaitement le job. Quant au choix des chansons jouées sur scène, il est fait d’un savant mélange de classiques extraits d’Appetite For Destruction et Use Your Illusion I et II (It’s So Easy, Welcome To The Jungle, Double Talkin’ Jive, November Rain et évidemment Paradise City pour terminer le show), de reprises punk (New Rose des Damned ou Attitude des Misfits, deux titres présents sur The Spaghetti Incident ?) et d’une très belle surprise (Coma, jouée une seule fois sur scène par le groupe auparavant).

Set-list du 8 avril : It’s So Easy | Mr. Brownstone | Chinese Democracy | Welcome To The Jungle | Double Talkin’ Jive (Motherfucker) | Estranged | Live And Let Die | Rocket Queen | You Could Be Mine | New Rose | This I Love | Coma | Theme From The Godfather | Sweet Child O’ Mine | Better | Civil War | Band jam (Wish You Were Here/Layla) | November Rain | Knockin’ On Heaven’s Door | Nightrain | Patience | Paradise City

Set-list du 9 avril : It’s So Easy | Mr. Brownstone | Chinese Democracy | Welcome To The Jungle | Double Talkin’ Jive (Motherfucker) | Estranged | Live And Let Die | Rocket Queen | You Could Be Mine | Band jam (You Can’t Put Your Arms Around A Memory) | Attitude | This I Love | Coma | Theme From The Godfather | Sweet Child O’ Mine | Better | Civil War | My Michelle | Band jam (Wish You Were Here/Layla) | November Rain | Knockin’ On Heaven’s Door | Nightrain | Don’t Cry | The Seeker | Paradise City

Si maintenant les Guns n’ Roses pouvaient avoir la bonne idée de faire un petit détour surprise du côté d’Indianapolis entre le 20 et le 30 mai prochain, ce serait parfait :) A moins bien sûr qu’ils ne se décident à faire le tour du monde et à passer par Paris d’ici la fin 2016 ou en 2017. Qui sait ? Plus rien n’est désormais impossible !

Pour conclure, qui de mieux placé que Sebastian Bach, l’ancien chanteur de Skid Row et fan de la première heure des Guns n’ Roses, venu interpréter avec eux My Michelle sur scène à Las Vegas, pour décrire l’état d’esprit des fans après cette semaine de folie ?

Liens utiles…

À lire absolument…

Photos : Margott Hinostroza et Guns n’ Roses

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.