Dans l’ambiance des 500 Miles d’Indianapolis 2016

indy-500-lead

Carnet de route des 500 Miles d’Indianapolis 2016 : épisode 8 >>> Cette année j’ai donc eu le bonheur d’assister pour la première fois de ma vie à la plus grande épreuve automobile du monde, à l’occasion de sa 100e édition. Après vous avoir compté en long et en large mes premiers jours sur place, le moment est venu d’évoquer le moment fort de mon séjour dans la capitale de l’Indiana : la course !

Contrairement aux essais où je pouvais me mettre absolument où je voulais, j’avais pour la course une place réservée, en l’occurrence dans la « Tower Terrace » donnant sur la ligne droite du départ, à l’intérieur à droite de la Pagode. J’avais de ce fait un vue magnifique sur la sortie du virage 4 et l’entrée des stands ainsi que sur la ligne d’arrivée et même le début du virage 1. Et grâce aux deux écrans géants juste devant ma tribune je n’ai rien raté de l’action en piste. Pour l’anecdote, à deux mètres de moi se trouvaient dans les tribunes Elizeo Salazar et, devant lui, Roberto Moreno, les deux meilleurs amis de Nelson Piquet (sic) et eux-mêmes anciens participants à l’épreuve reine de l’IndyCar !

Plus que de longs discours, voici donc quelques moments captés ce jour là, avec pour commencer la mise en place sur la grille de départ des 33 voitures (ici la monoplace d’Ed Carpenter).

indy-500-1

Petit à petit les tribunes se garnissent et à moins d’une heure du départ le spectacle peut véritablement commencer.

indy-500-2

Après un défilé en piste de glorieuses anciennes aux mains de pilotes de légende, tout le traditionnel cérémonial peut alors commencer, avec notamment l’hommage aux vétérans (la course tombe lors du Memorial Day) …

indy-500-3

… avant que ne résonne le légendaire « Lady and gentlemen, start your engines » qui libère enfin les 33 concurrents.

indy-500-5

Durant plusieurs tours au ralenti, les voitures paradent…

indy-500-6

… avant d’entrer dans le vif du sujet et de se lancer à l’assaut des 500 Miles d’Indianapolis 2016.

indy-500-7

Au bout d’un moment arrive le premier drapeau jaune et sa cohorte d’arrêts aux stands précipités…

indy-500-8

… avant de repartir à fond la caisse !

indy-500-9

Dans les derniers tours, la folle   des ravitaillements va faire le bonheur d’Alexander Rossi, vainqueur surprise de cette 100e édition des 500 Miles d’Indianapolis.

indy-500-10

La course terminée, il suffit de tourner la tête à gauche pour découvrir le classement intégral.

Indy-500-11

Après la course je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de retourner dans les garages et d’approcher la voiture victorieuse au moment où elle passait son contrôle technique.

indy-500-12

J’ai ensuite eu la chance de croiser le vainqueur du jour quelques minutes seulement avant la fermeture du circuit.

indy-500-13

Ce fût une journée absolument parfaite !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi la course, en voici un rapide résumé (à voir de préférence en plein écran) centré sur le vainqueur, Alexander Rossi :

Liens utiles…

Retour sur mes 500 Miles d’Indianapolis 2016

À lire absolument…

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn