Le jour où le DTM a investi Le Mans

Dans la série « coup d’oeil dans le rétro », après mon voyage en Angleterre à la rencontre de Nigel Mansell ou bien encore le souvenir mémorable de la participation de Mario Andretti et Jody Scheckter au Master Elf de karting, c’est cette fois-ci au Mans que je vous invite, non pas pour les 24 Heures mais pour du DTM. C’était il y a un peu plus de 10 ans (déjà !), à l’occasion de la venue dans la Sarthe du fabuleux championnat allemand de supertourisme, l’occasion rêvée pour moi d’aller admirer de plus près ces berlines que j’aimais tant regarder à la télévision. Pour cela, rendez-vous sur le circuit Bugatti.

Pour ce déplacement exceptionnel en France, l’affiche est particulièrement alléchante, avec la présence notamment côté Mercedes du champion du monde de F1 Mika Häkkinen, la star de la disciple Bernd Schneider et même Jean Alési, tandis que du côté Audi courent le recordman des victoires aux 24 Heures du Mans Tom Kristensen , le vainqueur de Grand Prix Heinz-Harald Frentzen ou bien encore de l’éclectique Mattias Ekström. A trop trainer dans le paddock, impossible de les rater !

Je n’ai été sur place que le samedi, pour les qualifications. Le spectacle, aussi bien dans les stands que sur la piste valait le détour, en plus de l’opportunité d’approcher de près tous ces champions. Le lendemain, Bernd Schneider remportait son 5ème et dernier titre en DTM. Une légende !

Si elle fut bonne, la journée ne fut pourtant pas parfaite. En effet, le meeting du DTM au Mans comportait de nombreuses courses de support dont la F3 Euro Series où était inscrit un certain Sebastian Vettel, un jeune pilote Allemand qui faisait (déjà) des étincelles en F1 comme 3e pilote chez BMW Sauber. Je l’ai cherché partout dans le paddock sans réussir à le trouver. Je le cherche toujours d’ailleurs…

À lire absolument

Si vous aimez cet article, partagez-le…
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Journaliste high-tech, automobile et rock n’ roll.
Actuellement rédacteur au sein du fil France de l’agence de presse Relaxnews.