Ce qu’il faut savoir sur le Google Pixel 4 XL (avant de l’acheter)

J’ai eu le Pixel 4 XL en main pendant une semaine et je tenais à partager avec vous mes premières réactions sur ce nouveau smartphone signé Google.

Un an après le Pixel 3 et le Pixel 3 XL, les premiers de la gamme enfin disponibles en France, Google lance les Pixel 4 et Pixel 4 XL, deux smartphones qui partagent les mêmes caractéristiques, en dehors de leur écran (respectivement 5,7 et 6,3 pouces) et de leur batterie (2800 et 3700 mAh). Les Pixel 4 et Pixel 4 XL sont commercialisés en France à 769 et 899 euros, uniquement en noir et en version 64 Go, ce qui s’avère être très faible, même si l’on est adepte des services de streaming et de sauvegardes de données dans le cloud.

Dès le premier contact, la qualité de son écran saute aux yeux, tout comme par ailleurs sa large bordure au-dessus, qui fait particulièrement tache aujourd’hui. Elle comporte notamment les capteurs nécessaires au bon fonctionnement de la reconnaissance faciale (bluffante !) et de « Motion Sense », une nouvelle technologie permettant d’effectuer certaines actions par un simple mouvement de la main, sans avoir à toucher l’écran. Pour le moment cela reste assez limité puisque cela concerne surtout le changement de titre (revenir en avant ou en arrière) dans une playlist ou bien encore l’arrêt d’une alarme.

Pour la première fois dans l’histoire de la gamme Pixel, Google a intégré un double capteur photo à l’arrière des Pixel 4 et Pixel 4 XL. Il devient dès lors possible de réaliser de légers zoom (optique 2x et hybride 8x) et des photos grand-angle (jusqu’à 77 degrés de champ de vision). Mais ce qui est réellement impressionnant, c’est la simplification des réglages et surtout la facilité à jouer avec l’éclairage et le contraste sur chaque prise de vue, de jour comme de nuit. Il devient très difficile sinon impossible de rater la moindre photo.

En définitive il s’agit d’une très belle évolution du Pixel 3 XL qui, personnellement, m’avait laissé sur ma faim. Pour sa rapidité, la qualité de son écran l’efficacité de son appareil photo, il représente une très bonne alternative, un peu moins chère en plus, aux meilleurs smartphones sous Android du marché signés Huawei et Samsung. Sur la photo il n’est pas encore à mon sens au niveau du Huawei P30 Pro, notamment à cause de l’absence d’un zoom optique plus important, mais pour le reste il n’a définitivement rien à envier aux autres.

J’ai beaucoup aimé :

– la finition de l’appareil, la qualité de son écran et du son;
– l’efficacité diabolique de son appareil photo, sa mise au point et ses réglages intuitifs;
– son écran d’accueil dynamique Pokémon (un gadget, mais qui fait son petit effet).

J’ai moins bien aimé :

– 64 Go d’espace disponible, c’est (beaucoup) trop insuffisant;
– son absence d’encoche, sa large bordure au-dessus de l’écran;
– l’absence d’un zoom optique performant.

Lien utile :

À lire absolument…